Free Access
Issue
Lait
Volume 1, Number 9, 1921
Page(s) 434 - 442
DOI https://doi.org/10.1051/lait:1921929
Lait 1 (1921) 434-442
DOI: 10.1051/lait:1921929

A propos du paiement du lait "à la matière grasse"

C. PORCHERa and E. VITOUXb

a  Professeur à l'Ecole Vétérinaire de Lyon
b  Chimiste Principal au Laboratoire Central de la Répression des Fraudes

Résumé - Pour nous résumer, nous dirons que le paiement " à la matière grasse " ne saurait équitablement servir de base unique aux contrats d'achat du lait ; tout doit être payé dans le lait, quoi qu'on en fasse, les éléments non gras aussi bien que la matière grasse ; chacune de ces deux parties a sa valeur propre ; ne tenir compte que de l'une et négliger l'autre, c'est, industriellement, une faute. Matière grasse et extrait dégraissé doivent, en outre, n'être jugés que dans un lait propre dont la " fraîcheur " sera affectée d'un coefficient déterminé.
Sur ce dernier point l'intérêt du producteur est encore très particulièrement été à celui de l'industriel, puisque seul le lait propre permet:
1° De limiter au minimum les pertes de matière première, surtout pendant les périodes défavorables à la conservation du lait en nature.
2° L'obtention de produits manufacturés d'une qualité irréprochable


Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.