Free Access
Issue
Lait
Volume 71, Number 1, 1991
Page(s) 107 - 116
DOI https://doi.org/10.1051/lait:199119
Lait 71 (1991) 107-116
DOI: 10.1051/lait:199119

Évolution de la contamination du lait et des produits laitiers par les résidus de composés organo-chlorés

A. Venant, S. Borrel and J. Mallet

CNEVA, laboratoire central d'hygiène alimentaire, 43 rue de Dantzig, 75015 Paris, France

(Reçu le 25 juillet 1990; accepté le 26 novembre 1990)

Abstract - Organochlorine compounds contamination in milk and dairy products from 1975 to 1989
Contamination in milk and dairy products by organochlorine pesticides and PCB has been decreasing since 1981. In figures 1 and 2 we can observe that this ratio decreasing during 1975 -1989 was 8 for HCB, heptachloride epoxide, α and β BHC, 3 for dieldrin and 2 for γ BHC. There was no significant decrease for γ BHC. In 1989, no value was found to be higher than the EEC MLR. A statistical study on different kinds of dairy products was undertaken. No significant difference was found between milks, between hard cheeses and between creams and butter. In 1989, the mean value was 18 μg / kg. For PCB residues, levels were very low and only values over 0.1 μg / g were taken into account. The decreasing ratio during 1975-1989 was 18, and no value was found to be higher than 0.430 μg / g. Though these results could be considered satisfactory, it is important to remain on the alert for contamination by pesticide residues.


Résumé - La contamination du lait et des produits laitiers, en France, par les résidus de composés organo-chlorés, tels que les pesticides et les diphényles polychlorés, est en diminution depuis 1981. La baisse des niveaux résiduels entre les valeurs de 1975 et celles de 1988 est de 8 pour l'HCB, l'époxyde de l'heptachlore, l'HCH α et l'HCH β, de 3 pour la dieldrine et de 2 pour le lindane. Cette diminution est peu sensible pour le lindane, bien que les valeurs soient très nettement inférieures aux normes imposées par les différents pays, notamment ceux de la CEE. Une étude concernant la comparaison des niveaux de contamination des différents types de produits laitiers nous a permis de montrer que, du point de vue statistique, il n'existe aucune différence significative entre les laits UHT stérilisés ou pasteurisés, entre les pâtes pressées cuites, non cuites ou à croûte fleurie et entre les laits crus, les crèmes et les beurres. Bien que les moyennes calculées pour ces dernières catégories semblent plus faibles que celles des autres, ces différences ne représentent pas une réalité analytique (valeur faible, écart type élevé par rapport aux moyennes). En ce qui concerne les PCB, seules les valeurs supérieures à 0,100 µg / g ont été prises en considération. En 1975, les moyennes résiduelles retrouvées sur les résultats positifs étaient de 3,7 µg / g, tandis qu'elles sont de près de 0,200 µg / g en 1989, représentant un rapport de 18. Seuls quelques départements localisés dans les régions du Centre, du Centre-Est et du Centre-Ouest atteignent des valeurs supérieures à 0,100 µg / g, bien qui les maxima ne dépassent pas 0,43 µg / g. Malgré une situation favorable, il apparaît important de maintenir un contrôle permanent dans le lait et les produits laitiers compte tenu notamment de l'augmentation des échanges internationaux.


Key words: pesticide / industrial polluant / PCB / milk / dairy product

Mots clés : pesticide / polluant d'origine industrielle / PCB / lait / produit laitier