Free Access
Issue
Lait
Volume 56, Number 558, 1976
Page(s) 537 - 545
DOI https://doi.org/10.1051/lait:197655828
Lait 56 (1976) 537-545
DOI: 10.1051/lait:197655828

L'influence des procédés technologiques de préparation du lait de consommation sur la teneur en pesticides organochlorés

R. VAN RENTERGHEM

Station Laitière de l'Etat, Melle Centre de Recherches Agronomiques de l'Etat, Gand (Belgique)

(Reçu pour publication en avril 1976.)

Abstract - It was investigated to what extent the technological methods used to process market milk (pasteurization, sterilization, uperization) influence its organochlorine pesticide content.
It is hardly likely that the temperatures applied exercise a destructive influence on the organochlorine compounds. The degradation of these compounds, due to the procedures investigated, is not significant. The heat treatment and the homogenizing in processing market milk obviously slightly increase the extractibility of physiologically incorporated organochlorine pesticides, when the extraction is carried out using acetone-pentane.
The affinity of these compounds with the lipoproteins of the fat globule membrane and the influence of homogenizing on these membranes may explain this phenomenon.


Résumé - L'auteur étudie l'influence des procédés technologiques de traitement du lait de consommation (pasteurisation, stérilisation, upérisation) sur la teneur en pesticides organochlorés de celui-ci.
Il est peu probable que les températures utilisées aient une influence destructive quelconque sur les composés organochlorés. L'élimination de ces composés par les procédés examinés n'est pas significative. Le traitement thermique et l'homogénéisation au cours de la préparation du lait de consommation augmentent dans une faible mesure l'extractibilité des pesticides organochlorés incorporés par la voie physiologique lorsque l'extraction est effectuée à l'acétone-pentane.
L'affinité de ces composés avec les lipoprotéines de la membrane du globule de graisse et l'influence que l'homogénéisation exerce sur ces membranes pourraient expliquer ce phénomène.