Free access
Issue
Lait
Volume 76, Number 6, 1996
Page(s) 537 - 550
DOI http://dx.doi.org/10.1051/lait:1996642
Lait 76 (1996) 537-550
DOI: 10.1051/lait:1996642

Mesures des concentrations de stéroïdes et de $\beta$-agonistes dans des laits pour nourrissons

S. Moslemia, P. Silberzahna, b and G.E. Séralinia

a  Laboratoire de biochimie et biologie moléculaire, EP 0009 CNRS, Irba, université de Caen, 14032 Caen cedex, France
b  Addresse actuelle : Inspection générale de l'Agriculture, 35, rue Saint-Dominique, 75007 Paris, France

Reçu le 22 novembre 1995 ; accepté le 24 juillet 1996

Abstract - Measurements of steroid and $\beta$-agonist concentrations in infant milks
The concentrations of endogenous steroids (progesterone, androstenedione, testosterone, estrone, estradiol and nortestosterone), of a xenobiotic steroid (diethylstilbestrol) and of $\beta$-agonists (salbutamol and clenbuterol) were measured in 12 different infant milks, commercialized as powders. The samples were first chromatographed on Sep-Pak C18 cartridges. The compounds were assessed by radioimmunoassays after delipidations, enzymatic hydrolyses, extractions and purifications on silica gel columns. Among the compounds analyzed from 3 g of powder milk reconstituted to 20 mLof water / triethylamine sulfate (1:1, v / v), only progesterone (7.48 ± 4.31 ng / mL), androstenedione (0.61 ± 0.26 ng / mL) and estrone (0.07± 0.05 ng / mL) reached relatively elevated levels. The sum of estradiol concentrations, which is physiologically the most active estrogen, plus those of testosterone and nortestosterone, attained altogether only 0.05 ± 0.03 ng / mL. The measured concentrations, especially for progesterone and estrogens, correspond to the physiological levels published for cow's milk. The diethylstilbestrol was not detectable in the samples (its detection limit is 6.25 pg / mL in our conditions), and thus this molecule does not appear to be used in cow breeding actually, at least at a level allowing its detection in infant milk. The values obtained for $\beta$-agonists were at the detection limit which was 12.5 pg / mL. Moreover, our assays evidence a noticeable difference for progesterone levels between commercialized infant milks and the maternal milk.


Résumé - Les concentrations de stéroïdes endogènes (progestérone, androsténedione, testostérone, estrone, estradiol et nortestostérone), celles d'un stéroïde xénobiotique (diéthylstilbestrol) et de $\beta$-agonistes (salbutamol et clenbutérol) ont été mesurées dans 12 laits différents reconstitués, commercialisés en poudres pour nourrissons. Les composés recherchés sont extraits sur des cartouches Sep-Pak C18. Après une série de délipidations, hydrolyses enzymatiques, extractions puis purifications sur colonnes de gel de silice, ces molécules ont été quantifiées par dosage radio-immunologique. Les mesures effectuées dans des échantillons de 3 g de poudres de laits reconstitués dans 20 mL d'eau / sulfate de triéthylamine (1:1, v / v) indiquent que trois des hormones stéroïdes présentent des concentrations relativement élevées par rapport à l'ensemble dosé : la progestérone (7,48 ± 4,31 ng / mL), l'androstènedione (0,61 ± 0,26 ng / mL) et l'estrone (0,07 ± 0,05 ng / mL). La somme des concentrations de l'estradiol, qui est l'estrogène physiologiquement le plus actif, de la testostérone et de la nortestostérone atteint au total 0,05 ± 0,03 ng / mL seulement. Les concentrations mesurées, notamment pour la progestérone et les estrogènes, correspondent aux concentrations physiologiques du lait de vache. Les résultats montrant la non-détection du diéthylstilbestrol (la limite de détection est de 6,25 pg / mL de lait dans nos conditions) confirment que cette molécule n'apparaît pas être employée dans l'élevage des vaches laitières à un taux qui permettrait de la déceler dans les laits matemisés. Les faibles concentrations mesurées pour les $\beta$-agonistes correspondent à la limite de détection de ces composés, qui est de l'ordre de 12,5 pg / mL. D'autre part, nos dosages font apparaître une différence notable, en particulier au niveau de la concentration physiologique de progestérone, entre les laits maternisés et le lait de femme.


Key words: radioimmunoassay / steroid / anabolic agent / $\beta$-agonist / infant milk

Mots clés : dosage radio-immunologique / stéroïde / anabolisant / $\beta$-agoniste / lait maternisé


© INRA, EDP Sciences 1996