EDP Sciences Journals List
Free access
Issue Lait
Volume 69, Number 6, 1989
Page(s) 461 - 477
DOI http://dx.doi.org/10.1051/lait:1989631

Lait 69 (1989) 461-477
DOI: 10.1051/lait:1989631

Numération des cellules somatiques du lait cru par la technique DEFT associée à un comptage visuel ou par analyse d'image

A. Dasen, C. Piton, E. Beuvier and R. Grappin

INRA, Station de recherches en technologie et analyses laitières, BP 94, 39800 Poligny, France

(Reçu le 28 décembre 1988, accepté le 10 juillet 1989)

Abstract - Enumeration of the somatic cells in raw milk, using the Direct Epifluorescent Filter Technique (DEFT) with a visual or an image analyser counting
The Direct Epifluorescent Filter Technique (DEFT) which associates the membrane filtration technique and the epifluorescent microscopy has been used for the enumeration of somatic cells in raw milk. A series of 86 raw milk samples, ranging from 1.2 x 104 to 5.5 x 106 somatic cells / mL was analysed in duplicate by the direct microscopic reference method (DMRM), the DEFT and the automated instrument "Fossomatic". The accuracy expressed by the residual standard deviation from the regression DMRM on DEFT, is 0.082 log10 cells / mL; for the regression DMRM on Fossomatic, the residual standard deviation is 0.078. The average DEFT count is significantly lower than the DMRM count by 4%. The repeatability upper relative standard deviation (RSD+) of the DMRM and the DEFT averages resp. 14.8 and 21.3% and be-comes proportionally higher as the count decreases; for the Fossomatic, it averages 5.4%. The DMRM and DEFT counts are more affected by the counting than by the reader or the operator pre-paring the slides or the membranes. One hundred eighty four DEFT membranes were examined both visually and by the Image Analyser 40 10 (Foss Electric). After a square root transformation of data, the coefficient of correlation between the two counting procedures is 0.982 and the residual standard deviation from the regression of the visual count over the semi-automated count is 61.85 ¯cells / mL. For the samples below 105 cells / mL, the semi-automated DEFT cell counts are significantly higher than the visual DEFT counts, probably because of the small number of cells per field and the presence of coloured debris. The DEFT somatic cell counts decrease significantly after 4 days of storage of the milk samples at 4 °C. Addition of preservatives (K2C2O7 formalin and bronopol) allows the DEFT counts to remain constant during 15 days of storage at 4 °C.


Résumé - La technique DEFT (direct epifluorescent filter technique), qui utilise la filtration sur membrane de porosité 1 μm et la microscopie en épifluorescence, a été employée pour le dénombrement des cellules somatiques du lait cru. Quatre-vingt-six échantillons de lait cru contenant entre 1,2.104 et 5,5.106cellules somatiques / mL ont été analysés en double par la méthode microscopique de référence, la technique DEFT et l'appareil automatique Fossomatic. L'écart type résiduel de la régression référence sur DEFT est de 0,082 log10 cellules / mL; pour la régression référence sur Fossomatic, il est de 0,078. Par rapport à la méthode de référence, la technique DEFT sous-estime les nombres de cellules somatiques en moyenne de 4%. L'écart type relatif supérieur de répétabilité (RSD+) est, en moyenne, de 21,3% pour la DEFT; il est de 14,8% pour la méthode microscopique de référence et de 5,4% pour le Fossomatic. Pour les techniques microscopiques, le rôle très important des comptages sur les résultats de dénombrement permet d'expliquer les valeurs élevées du RSD+ de répétabilité, particulièrement pour les faibles concentrations cellulaires. L'écart type relatif supérieur de reproductibilité, à l'intérieur d'un même laboratoire, de la DEFT est de 23,5%. Cent quatre-vingt-quatre membranes DEFT ont été comptées à la fois à l'oeil nu et par l'analyseur d'image 40 10 (Foss Electric). Après transformation racine carrée des données, le coefficient de corrélation obtenu entre les 2 comptages est de 0,982 et l'écart type résiduel de la régression comptage visuel sur comptage analyseur de 61,85 ¯cellules / mL. Pour les échantillons contenant moins de 105 cellules / mL, les nombres de cellules obtenus par analyse d'image sont significativement plus élevés que ceux de comptage visuel, probablement en raison du comptage de débris colorés. A partir de 4 jours de stockage des échantillons de lait à 4 °C, nous avons mis en évidence une baisse significative des nombres de cellules obtenus par la DEFT; à l'inverse, l'addition de conservateurs (dichromate de potassium, formol ou bronopol) permet de conserver les échantillons à 4 °C pendant 15 jours, sans observer de baisse significative de ces nombres.


Key words: raw milk / somatic cell count / DEFT / accuracy / precision / image analyser

Mots clés : lait cru / numération leucocytaire / DEFT / précision / fidélité / analyse d'image