Free access
Issue
Lait
Volume 11, Number 101, 1931
Page(s) 29 - 35
DOI http://dx.doi.org/10.1051/lait:19311014
Lait 11 (1931) 29-35
DOI: 10.1051/lait:19311014

Études bactériologiques sur le lait. microflore mammaire anormale

C. DUPONT

Directeur de la Station Agronomique de Nancy

Résumé - Ces essais furent entrepris pour rechercher la cause d'accidents qui survenaient dans la conservation du lait d'une étable, malgré les précautions prises pour faire la traite dans des conditions irréprochables de propreté.
On recueillit pour chaque vache, du lait dans des flacons stérilisés aussi aseptiquement que possible, et on en fit l'analyse bactériologique.
Deux laits sur treize se montrèrent bactériologiquement anormaux, l'un par le nombre de germes, 220.000 par centimètre cube, l'autre à la fois par le nombre de germes et par la nature de la microflore qui était bacillaire et particulièrement active, coagulante et peptonisante.
Le premier de ces laits avait été fourni par une vache fraîche vêlée allaitant son veau ; il ne pouvait avoir eu aucune influence sur la mauvaise conservation observée, car il n'avait pas été mélangé à la traite.
Le second de ces laits provenait d'une vache ayant fait veau depuis une quinzaine de jours, dont la délivrance avait été difficile ; nous lui attribuons les accidents constatés qui ne se produisirent plus quand ce lait fut mis à part.
Il est donc possible qu'une vache, sous des influences pathologiques qui peuvent ne pas se manifester extérieurement, ait une microflore mammaire anormale, abondante et active qui contamine par mélange toute la production de l'étable et rende difficile l'utilisation du lait. Dans ce cas, un examen bactériologique du lait de chaque vache permet de retrouver la cause du mal et d'y remédier